Chaire SEC - Socio Economie des Communs

La chaire Socio-économie des Communs (SEC) est soutenue par l'Université de Lille qui compte 7 chaires ODD financées par l'université dans le cadre de l'initiative France 2030. Ces chaires sont liées à des Objectifs de Développement Durable (ODD) de l'ONU.

En particulier la chaire SEC est liée à l'ODD 12 "Consommation et production durables" et interagit aussi avec l'ODD 8 "Travail décent et croissance économique". La chaire SEC, hébergée au Clersé au sein de la FASEST (Faculté des sciences économiques, sociales et des territoires à l'Université de Lille), s'inscrit notamment dans un historique ancien de travaux de recherche menés au Clersé sur l'économie des services, les nouveaux indicateurs de richesse, la RSE ...

La crise environnementale majeure nous oblige, pour respecter le "principe de responsabilité" selon lequel nous devrions parvenir à vivre "de manière à préserver les chances d'une vie authentiquement humaine sur terre" (Jonas), à une bifurcation majeure de l'organisation de nos économies.

C'est l'ère de l'anthropocène ou du capitalocène.

La crise environnementale suppose une bifurcation majeure dans notre système économique, notre manière de produire et consommer, notre manière de lier bien-être et production marchande/matérielle, nos manières de compter la richesse, la centralité de l'économique dans nos sociétés.

Cette chaire se propose d'étudier "concrètement et théoriquement" les alternatives en matière de production et de consommation autour de la notion de "commun" (de Marx à Ostrom).

Le projet est initié par Nicolas Postel, économiste au Clersé, avec un collectif d'enseignant-chercheurs et de doctorants. La chaire est dotée d'un comité de pilotage (voir ci-dessous) et anime un séminaire mensuel intitulé "COMMUNS". Le séminaire "COMMUNS" se tient un vendredi par mois et permet de présenter des travaux internes mais également des travaux d'invités extérieurs au cours d'une même séance (voir le programme prévisionnel du séminaire "COMMUNS" ci-dessous).

La chaire SEC est lancée le 22 mars 2024 lors de la semaine des transitions organisée par l'Université de Lille (voir le programme du 22 mars 2024 proposé par la chaire SEC ci-dessous).

Contact pour la chaire SEC : Nicolas Postel

économie

  • Laurent Cordonnier (Pr au Clersé, croissance),
  • Olivier Petit (MCF au Clersé, enjeux écologiques),
  • Pierre Robert (MCF au Clersé)

gestion :

droit :

sociologie :

...

et des doctorants ...

La chaire SEC interagit avec :

La chaire par construction inclut une dimension formation avec la FASEST (Faculté des sciences économiques, sociales et des térritoires de l'Université de Lille) et l'ED-SESAM (école doctorale Sciences Economiques, Sociales, de l'Aménagement et du Management de l'Université de Lille) qui mise sur la pluridisciplinarité et les approches socio-économiques, une dimension scientifique avec les laboratoires de l'Université de Lille, une ouverture et visibilité à destination des milieux socio-économiques.

 

Activités de la chaire

Journée d'étude

Démocratiser, Dépolluer, Démarchandiser : oui mais comment ?

(vendredi 21 juin 2024, Université de Lille, Cité scientifique, Espace Culture, 9h-17h30)

L’initiative prise par les initiatrices du manifeste travail (https://democratizingwork.org/) invite à poser de manière large les enjeux liés au travail dans une période de changement de modèle productif.

Cette journée d’étude organisée à Lille par le CLERSE et la chaire « socio-économie des communs »
(https://clerse.univ-lille.fr/accueil/chaire-sec-socio-economie-des-communs) se donne comme objectif de faire un repérage de cette question à la fois dans ses implications, - notamment sur la gouvernance et le mode de production – en tissant des liens entre les différentes recherches menées au sujet de la démocratie au sein du mode de production (avec en perspective la mise en œuvre d’un mode de production qui préserverait la possibilité d’un mode de vie « authentiquement humain » sur terre, notamment autour des communs).

Programme provisoire

Programme du séminaire "COMMUNS"

Le séminaire "COMMUNS" se tient un vendredi par mois et permet de présenter des travaux internes mais également des travaux d'invités extérieurs. télécharger le Programme prévisionnel 2024

Programme prévisionnel du séminaire "COMMUNS" premier semestre 2024

  • Vendredi 26 janvier 2024
    1. présentation de thèses (Gaurrichon et Sofia Rogozarski, )
    2. : Clement Feger comptabilité eco-centrée
  • Vendredi 23 Février 2024
    1. Présentation du projet Restez et du projet Emiset 
    2. Carlo Vercelonne : le commun comme mode de production  
  • Vendredi 22 mars 2024 : Journée semaine des transitions (Université de Lille)
  • Vendredi 12 Avril 2024 :
    1. Autour de Anr ETEWI
    2. Equipe Segrestin autour de Entreprises à missions/ Modéles alternatifs /  eco circulaire 
  • Vendredi 24 Mai 2024 :
    1. Autour du projet PATE  ou Cumin ? Ecrin ? 
    2. Discussion théorique autour de commun et pragmatisme discussion sur la notion de propriété (Sarah Vanuxem)
  •  Vendredi 21 Juin 2024 : journée étude « Manifeste travail »

Contact : Nicolas Postel

 

Semaine des transitions (mars 2024) - Université de Lille

Lancement de la chaire Socio-économie des Communs (SEC)

(programme provisoire de la journée d'étude à télécharger en français et in english)

avec la Journée d'étude
"Vers un monde Post Croissance
Compter autrement, produire autrement, vivre autrement"

 

Vendredi 22 mars 2024 – 9H/16H, Espace culture (campus Cité Scientifique)

-------- 9H - 10H30 --------

  • Alexandre Rambaud (co-directeur de la chaire comptabilité écologique, Agro Paris Tech) : comptabilité Care et philosophie d’une écologie anticapitaliste

  • Florence Jany Catrice(Professeur Université de Lille) : vers un indice de santé territorial écologique et social

-------- 10H45 - 12H15 --------

  • Arnaud Buchs (Sciences Po Grenoble) – Communs (im)matériels : enjeux épistémologiques, institutionnels et politiques

  • Hervé Defalvard (Université Paris Est) - La société du commun - pour une écologie politique et culturelle des territoires

-------- 12h30 - 13h30 Cocktail et pause déjeuner --------

-------- 14H - 16H --------

Table ronde autour de l'ouvrage

"POST Croissance, vivre après le capitalisme"

avec Tim JACKSON

Director of the Centre for the Understanding of Sustainable Prosperity (CUSP)

Discussion : Arnaud Buchs, Hervé Defalvard, Florence Jany-catrice, Alexandre Rambaud

Renseignements: Nicolas Postel

Pour réussir à prendre un chemin compatible avec le maintien d’une vie authentiquement humaine sur terre il va nous falloir bâtir des institutions permettant de savoir ce qui pour nous a de la valeur et que nous voulons préserver. C’est ce que nous commencerons à discuter lors de cette journée de lancement de la chaire « Socio-Economie des Communs », qui sera dédiée à l’étude de ces bouleversements de notre mode de production et ses implications socio-politiques.

Nous ouvrirons deux perspectives : une réflexion sur les communs et une réflexion sur ce que serait une société de la post-croissance, notamment en profitant de la venue pour cette occasion du professeur Tim Jackson.

Cette journée d’étude se propose d’étudier dans une optique de sciences sociales les enjeux que soulèvent le changement de notre mode de production. Savoir ce qui compte vraiment n’est pas une question si simple, et ne saurait être réduit aux sphères de l’intime. C’est une question socio-politique qui fut longtemps capturée par les économistes et les financiers qui ont produit des référents publics et privés censés être indiscutable de mesure - PIB pour les affaires publiques, la « juste valeur » pour les affaires privés – cette question irrigue désormais les réflexions et le débat public. Sortir de notre univers productif, articulé et mis en tension dans l’opposition entre propriété Etatique et propriété privée (deux modes d’accaparement dont découle, dans une optique néolibérale, deux modalités d’accumulation et de performance toutes deux collectivement insoutenable) cela suppose de penser autrement et collectivement l’usage des « ressources » (et par voie de conséquence des besoins), la notion de propriété, cela suppose aussi de relier la question de la production, de la consommation et de la politique (ou de l’éthique) pour envisager autrement et démocratiquement nos performances collectives. On lance ce débat le 22/03/2024 dans le cadre de la semaine des transitions de l’Université de Lille, et au sein de l’espace culture.