Séminaire axe 3 (SEPOL)

Axe 3 Séminaire d'axes Séminaire
26 nov. 2020 09:00 - 12:30

Journée d’étude sur la crise de 2020

 

 

Le prochain SEPOL aura lieu le 26 novembre de 9h à 12h30 en distanciel.

C'est une session sous un format particulier puisque nous organisons une matinée sur les conséquences économiques et sociales de la COVID-19 avec 3 interventions.

Philippe Batifoulier (CEPN (UMR 7234) Université Sorbonne Paris Nord)

L’Assurance maladie à l’épreuve de la Covid-19. Une lecture d’économie politique de la santé 

La crise sanitaire de la Covid-19 est une crise totale et multidimensionnelle. Les questions de santé doivent être considérées comme des questions de société et le droit fondamental que constitue la santé ne peut être réduit à une simple application des catégories usuelles de l’analyse néoclassique. Le cas de l’assurance santé est emblématique. Pour faire face à la crise, il a fallu rompre avec les recommandations de l’analyse économique standard.  

Isabelle This Saint-Jean (CEPN (UMR 7234) Université Sorbonne Paris Nord)

Le "cygne noir" et les aveugles : quelles leçons de politique économique tirer de la crise sanitaire ?

La crise sanitaire agit comme un révélateur des dysfonctionnements de nos économies et de nos modèles sociaux. Elle met en évidence l'urgence d'une modification profonde de nos modes de consommation et de production, comme des modalités de la répartition des richesses. Face à cette urgence, les intérêts et les facteurs de résistance entravant la mise en place de ces évolutions nécessaires sont puissants et multiples ; ils sortent en partie renforcés de la crise. Pour autant, d'autres conséquences majeures de la crise jouent en sens contraire et ouvrent la possibilité d'une réorientation fondamentale des politiques économiques. 

Bruno Boidin (Clersé (UMR 8019) Université de Lille)

Économie hétérodoxe et "Monde d'après" : une réflexion sur le clivage entre soutenabilité forte et soutenabilité faible

Les économistes hétérodoxes occupent une place importante dans les débats sur la crise sanitaire mondiale de l’année 2020. Une question cruciale posée par cette crise est de savoir quel modèle de développement nous voulons. La distinction entre la durabilité faible associée à l’économie standard et la durabilité forte inscrite dans la vision hétérodoxe apporte des éléments de réflexion sur les futurs possibles.

 


Tweeter Facebook