Séminaire axe 3 (SEPOL)

Axe 3 Séminaire Séminaire d'axes
11 mars 2021 09:00 - 12:30
https://univ-lille-fr.zoom.us/j/4552751152

Journée d’étude Territoires

 

C'est une session sous un format particulier puisque nous organisons une matinée consacrée aux territoires autour de 3 interventions.

 

Pierre Robert (Clersé, Université de Lille)

Une analyse territoriale de deux projets de transition énergétique au Sénégal

Résumé : Je propose d'étudier des projets d’accès à l’énergie par systèmes d’énergies renouvelables (ENR) dans les zones rurales des pays du Sud. L’engouement des acteurs du développement et l’importance des financements internationaux plaident pour une analyse de ces projets. Plus précisément, l’objet de cette recherche est d’envisager cette question sous l’angle d’une approche territorialisée, car les techniques ENR sont considérés comme adaptés aux caractéristiques socio-économiques et physiques des zones rurales des pays du Sud, alors même que ce type de projet se trouve régulièrement en situation d'échec. Qu'est-ce qu’une analyse centrée sur le territoire peut nous dire de ces échecs ? Comment le « territoire » impacte les projets d’accès à l’énergie ? Deux études de cas en zone rurale sénégalaise sont réalisées. Dans ces deux zones, un projet de transition énergétique a été mis en œuvre et a rencontré des difficultés pour se maintenir ou être pérennisé. L’approche territorialisée revient sur l’évolution des usages de l’énergie des populations et sur les caractéristiques socio-économiques et écosystémiques des deux zones.


Anne Fournier (Erudite, Université Gustave Eiffel)

A Spatial Theoretical Approach to Assess the Sustainability of Alternative Food Networks

Résumé : Feeding the world's expanding population in a sustainable way is among the main challenges in the coming decades. In this paper, we examine whether or not promoting alternative farming improves the sustainability of the food supply chain at a regional scale. Using a spatial model describing the regional land allocation between two types of agriculture, we show that alternative farming is more likely to develop and thrive in regions hosting an intermediate-size city. We highlight that promoting alternative farming may improve the welfare compared to the market outcome, provided that the marginal opportunity cost of urban land remains low enough. However, we find that the conversion from conventional to alternative farming does not necessarily reduce GHG emissions and may, as a consequence, offset the positive effect on welfare.


Geoffroy Labrouche et Rachel Levy (LEREPS, Université de Toulouse)

L’innovation ouverte est-elle adaptée aux villes moyennes ? le cas de 14 innovations ouvertes de PME agroalimentaires du Sud-Ouest de la France

Résumé : Cette communication s’intéresse aux pratiques d’innovation ouverte des PME localisées dans des villes moyennes. Il interroge les principaux leviers, freins et formes partenariales de ces innovations à travers une étude de cas de 14 innovations ouvertes développées par 10 PME agroalimentaires localisées dans des villes moyennes de la région Occitanie. Les caractéristiques des PME et le fait d'être implanté dans une ville moyenne influencent le degré d'ouverture des processus d’innovation. Ces innovations, de produits et de procédés, sont souvent incrémentales et réalisées dans le but de répondre à la demande. Le rôle de l’entrepreneur semble également essentiel dans l’émergence de ces processus. Notre analyse montre que ces PME cherchent à accéder à une variété connexe en collaborant notamment avec la recherche publique. Elle met évidence le rôle essentiel des proximités sociale et géographique temporaires dans l’accès aux ressources externes.


Tweeter Facebook