Séminaire "Co-construction de la recherche sur les questions hospitalières"

Séminaire Autres
21 janv. 2021 09:30 - 12:30

Cher.e.s collègues,

Nous avons le plaisir de vous annoncer la tenue d'un séminaire mensuel consacré à la question de la co-construction de la recherche sur les questions hospitalières (soutenu notamment par l'ILPEM et le CERMES 3).

Ce séminaire sera, nous l'espérons, l'occasion de débattre largement des enjeux actuels autour de l'hôpital public et de l'épidémie de Covid-19, de la construction des savoirs en sciences sociales, du rôle des chercheurs.ses et de leur place vis-à-vis des acteurs hospitaliers. Vous trouverez ci-dessous un argumentaire du séminaire, ainsi qu'un premier programme indicatif (en cours de finalisation).

La première séance aura lieu jeudi 21 janvier, de 9h30 à 12h30, en visio. Elle portera sur les statuts et les conditions d'emploi à l'hôpital publicElle sera l’occasion d’interroger les transformations du statut de la fonction publique et les formes des dérégulations qui l’accompagnent (augmentation du nombre d'intérimaires, recrudescence des contrats courts et des contrats de praticien.ne.s associé.e.s pour les médecins étrangers, fort recours au travail des étudiant.e.s en santé, etc.), en s’interrogeant sur leurs effets sur le travail des professionnel.le.s et la qualité des soins.

Les intervenantes seront Sophie Rétif (maîtresse de conférences en sociologie, IDHES-Université Paris X Nanterre), Marion Mauchaussée (doctorante en économie, CLERSE-Université de Lille) et Julie (médecin intérimaire à l’hôpital).

N'hésitez surtout pas à diffuser largement dans vos réseaux, le séminaire est ouvert à tout le monde, chercheurs.ses, hospitalier.e.s, syndicalistes, militant.e.s, usager.e.s, journalistes, ou toute personne intéressée !

D'ici là, nous vous souhaitons de bonnes vacances !

Déborah Ridel (CLERSE, Université de Lille) et Fanny Vincent (Triangle, Université Jean Monnet de Saint-Etienne) 

 

Présentation du séminaire "Co-construire la recherche sur les questions hospitalières"

L’action publique a fait de l’hôpital le centre du système de santé, et ces derniers mois ont rappelé combien l’institution concentrait les fragilités de ce système : alors que la grève initiée par les soignant.e.s des services d’urgences en 2019 est venue réaffirmer un manque de moyens criant face à une activité en constante augmentation, l’épidémie de Covid-19 a ensuite révélé la faiblesse des politiques de santé publique et celle de l'hôpital pour répondre à la pandémie. La convergence des réflexions portées par les soignant.e.s rassemblés au sein des Collectifs Inter Urgences et Inter Hôpitaux depuis bientôt 2 ans et des prises de position des chercheur.se.s en soutien a montré l’importance de croiser les regards pour s'interroger et comprendre la “crise” structurelle de l’hôpital. Engager une réflexion commune avec les acteurs de l’hôpital fait émerger en miroir la question de l’utilité et de l’usage des sciences sociales. Dans quelle mesure la portée du point de vue sociologique et plus largement des sciences sociales permettent-elles de comprendre la situation de l’hôpital ? Dans quelles conditions et comment les savoirs sont-ils produits ? Les catégories d’analyse mobilisées par les chercheur.se.s laissent-elles la possibilité d’entendre la manière dont celles et ceux qui travaillent à l’hôpital les perçoivent ? L’objectivité et la scientificité, le fonctionnement du champ scientifique n’excluent-ils pas certains questionnements ? Comment les “acteurs.trices de terrain” peuvent-ils.elles mobiliser leurs analyses et leurs revendications militantes ? La rupture entre la compréhension sociologique et le sens commun est-elle une nécessité ? La recherche peut-elle être militante ? 

Inspiré de la sociologie critique de Pierre Bourdieu et de la sociologie publique de Michael Burawoy, ce séminaire souhaite contribuer aux multiples questionnements qu’une démarche de co-construction des savoirs soulève, en prolongement d'une journée d'étude organisée en novembre 2019 sur ces questions. Interdisciplinaire, le séminaire croisera les interventions et les points de vue des différentes sciences sociales (sociologie, économie, science politique, histoire, etc.) ainsi que des médecins, infirmier.e.s, aide-soignant.e.s, syndicats, politiques, usager.e.s et acteurs associatifs, etc. Il sera aussi l’occasion de réfléchir aux difficultés que peut poser la pratique de l’interdisciplinarité dans nos disciplines respectives.

Outre sa démarche réflexive sur la construction des savoirs et le rôle des chercheur.se.s dans la visibilisation des luttes et le débat public, le séminaire se veut enfin un espace de discussion de la recherche sur les questions de santé, au prisme de l’hôpital public, avec les acteurs de terrain et les usager.e.s. 

 

Programme prévisionnel :

Séance 1 : Statuts et conditions d’emploi à l’hôpital. 21 janvier, 9h30-12h30, en visio

Séance 2 : Les effets du Covid-19 sur la santé publique et ce que cela laisse présager de « l’hôpital du futur », à partir du cas de la psychiatrie. Février (date et heure à confirmer), à Rennes (à reconfirmer)

Séance 3 : Aidant.e.s, usager.e.s et transition des soins de la pédiatrie aux services adultes. Mars (date et heure à confirmer), à Paris

Séance 4  : « Comment en est-on arrivé là ? », une sociohistoire des réformes hospitalières. Avril (date et heure à confirmer), à Nantes (à reconfirmer)
Séance 5 : Quel avenir pour la psychiatrie publique hospitalière ? Tournant gestionnaire et philosophie du rétablissement. Mai (date et heure à confirmer), au CH du Vinatier à Lyon (à reconfirmer)

Séance 6 : Se mobiliser pour l’hôpital public ? Juin (date et heure à confirmer), à Valence ou Die (à reconfirmer) 
---------------------------------
 Déborah Ridel 

+33 (0)661074703

Doctorante en sociologie

Clersé - UMR 8019

Bâtiment SH1 - Bureau 19B

Campus Cité Scientifique

Université de Lille, France


Tweeter Facebook