Soutenance de thèse de Charlène Letoux

Soutenance de thèse Axe 1
28 janv. 2021 14:00

Trajectoires d’adolescents en obésité dans le Nord et Pas-De-Calais comme reflets du processus des inégalités et de la stigmatisation

Notre étude rend compte de la manière dont les inégalités et la stigmatisation peuvent être visibles, se façonnent et se mêlent tout au long de la trajectoire d’adolescents en obésité inscrits dans un programme d’éducation thérapeutique du patient (ETP). Nous participons à donner un nouvel éclairage à la question de la mise en œuvre et réception des normes médicales véhiculées lors de programmes d’ETP en adoptant une analyse en termes de « trajectoires » de maladie pour analyser différents points de vue : professionnels, adolescents et parents. L’étude des interactions sociales mêlées aux rapports sociaux, notamment de classes et de sexes, est mise à l’honneur et nous permet de mettre l’accent sur la dimension proprement sociale des comportements. Nous interrogeons les écarts entre les rôles attendus ou prescrits et les rôles effectivement endossés, les stratégies de négociation ou de résistance entre les acteurs afin de faire émerger les attentes normatives qui pèsent sur les malades jusqu’à parfois laisser apparaître une violence symbolique. Dans l’objectif de retracer le parcours des normes, nous adoptons aussi une approche sociohistorique en proposant une extension de la notion de « trajectoire de maladie » par celle de « trajectoire collective » (Carricaburu, 1999). Nous intégrons à cette recherche l’étude de la mise en forme de l’obésité effectuée historiquement par la médecine et les politiques de santé publique constituant les conditions de gestion, communes aux différents acteurs et influençant les interactions sur la scène médicale. En s’inspirant du courant des Fat studies, ce travail a permis de saisir la corpulence comme une nouvelle variable permettant d’analyser sous un angle sociologique novateur, à la fois les discours, les pratiques et l’organisation sociale. Ce travail s’appuie sur une enquête qualitative mixte et multi-située : une analyse de corpus de discours médicaux et de santé publique, 38 entretiens semi-directifs avec des professionnels spécialisés dans l’éducation thérapeutique de l’adolescent en obésité (endocrinologue, nutritionniste, infirmière, éducateur médico-sportif, psychologue, etc.), 21 entretiens biographiques auprès d’adolescents et parents ainsi qu’une centaine d’observations au sein de programmes d’ETP (centres spécialisés, centres hospitaliers et réseaux de santé).

Le jury sera composé de :

 

  • Mme Catherine DECHAMP-LE ROUX, Université de Lille, Directrice de thèse
  • Mme Nicoletta DIASIO, Université de Strasbourg, Rapporteuse
  • Mme Séverine GOJARD, Institut National de la Recherche Agronomique, Rapporteure
  • Mme Bernadette TILLARD, Université de Lille, Examinatrice
  • M. Benjamin DERBEZ, Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis, Examinateur
  • M. Philippe CARDON, Université de Lille, Examinateur

 


Tweeter Facebook