Soutenance de thèse de Shuie Sun

Soutenance de thèse
16 déc. 2021 09:30
Entièrement en visioconférence

Dynamique de servitisation et performances financières et environnementales dans les entreprises manufacturières chinoises

Dans le processus de servitisation de la fabrication, le gouvernement chinois accorde une grande attention à deux questions, à savoir la relation entre la servitisation de la fabrication et les performances financières de l'entreprise manufacturière chinoise, et la relation entre la servitisation de la fabrication et la performance environnementale dans le contexte de la détérioration de l'environnement en Chine. Sur la base des données spécifiques de la Chine, l'impact de la servitisation manufacturière sur les performances financières et environnementales des entreprises est analysé dans cette thèse. En ce qui concerne le premier problème, une étude empirique du point de vue de l'hétérogénéité régionale, de l'hétérogénéité des sous-industries et de l'hétérogénéité des types est menée. L'impact de la servitisation manufacturière de 30 sous-industries, 31 provinces (villes) et 4 types différents d'entreprises sur les performances financières de la Chine est discuté en utilisant les données obtenues auprès de 512 entreprises manufacturières. Quatre conclusions principales peuvent être tirées : (1) Dans l'ensemble, il existe une relation non linéaire positive entre la servitisation et la performance financière des entreprises manufacturières chinoises. (2) Dans les entreprises manufacturières d'État et les entreprises manufacturières privées, l'impact de la servitisation sur la performance financière des entreprises présente un « type selle ». (3) La servitisation au cube de six provinces (Jiangsu, Fujian, Zhejiang, Anhui, Guangdong et Guangxi) a réussi le test de signification, indiquant la relation non linéaire entre la servitisation de fabrication et la performance financière. (4) La servitisation au cube de 9 sous-industries a réussi le test de signification, suggérant la relation non linéaire entre la servitisation de fabrication et la performance financière. Ces sous-industries sont l'industrie de transformation des produits secondaires de l'agriculture (C13), l'industrie agroalimentaire (C14), la fabrication de textiles (C17), la fabrication de matières premières chimiques et de produits chimiques (C26), l'industrie pharmaceutique (C27), la fonte et le calandrage des métaux ferreux, industrie de transformation (C31), industrie de la fonte des métaux non ferreux et de la calandre (C32), fabrication d'équipements généraux (C34), fabrication de matériel ferroviaire, naval, aérospatial et d'autres équipements de transport (C37). En outre, il existe une relation linéaire positive entre la servitisation et la performance financière dans l'industrie de la fabrication de machines et d'équipements électriques (C38). Pour le deuxième problème, la chaîne de valeur mondiale apporte non seulement un commerce de valeur ajoutée, mais forme également une chaîne d'émission de carbone commerciale mondiale. La méthode de décomposition en valeur ajoutée prend mieux en compte les caractéristiques de la servitisation, c'est une explication plus complète des sources régionales et industrielles de la servitisation manufacturière. Une étude basée sur le point de vue de la chaîne de valeur mondiale est menée pour présenter la relation entre la servitisation manufacturière et la performance environnementale, on peut conclure que : (1) Lorsque le niveau de servitisation est faible, une augmentation de la proportion de servitisation dans les exportations manufacturières promouvoir les émissions de
carbone du commerce d'exportation, mais lorsque le niveau de servitisation est élevé, l'augmentation de la proportion de servitisation réduira plutôt les émissions de carbone. (2) L'effet d'échelle et l'effet structurel causés par la servitisation de la fabrication entraîneront une augmentation des émissions de carbone. (3) L'effet technologique, l'effet capital étranger et l'effet de régulation environnementale apportés par la servitisation n'ont aucun effet sur la réduction des émissions de carbone.

Le jury sera composé de :

 

 

 

  • M. Faïz Gallouj, Université de Lille, Directeur de thèse
  • M. Olivier Furrer, Université de Fribourg, Rapporteur
  • M. Damien Broussolle, Université de Strasbourg, Rapporteur
  • M. Benoît Desmarchelier, Université de Lille, Examinateur
  • M. Camal Gallouj, Université Sorbonne Paris-Cité, Examinateur
  • Mme Corinne Blanquart, Université Gustave Eiffel, Examinatrice

 

 


Tweeter Facebook